A l’occasion d’un spectacle vivant, le photographe n’est maître ni de l’espace, ni du temps : en règle générale, tout spectacle se déroule en un périmètre et une séquence chronologique précis, sur lesquels les spectateurs – a fortiori le photographe – n’ont que très peu de prise.

Aussi, le talent du photographe s’exprime selon sa façon de composer avec ces deux contraintes :

  • l’optimisation de l’espace qui lui est alloué (angle de vue, distance, éclairage, contournement du public…)
  • le déclenchement de l’appareil au moment juste, celui au cours duquel il se passe quelque chose.

Je propose ma manière de jouer avec ces contraintes aux artistes, organisateurs et collectivités désireuses, par le biais de portraits d’artistes, d’immortaliser concerts, festivals, spectacles et événements. Je travaille la plupart du temps mes images en noir-et-blanc et aime leur donner un aspect contrasté.

La tarification du reportage de spectacle ou d’événement est un exercice délicat : le budget de l’organisateur est souvent limité, tandis que le temps de travail photographique nécessaire pour une soirée (prise de vue + traitement des images + déplacement + contacts) grimpe facilement à plus d’une dizaine d’heures.
Aussi, pour tout projet photographique, merci de me contacter pour établissement d’un devis personnalisé.

 

En matière de tarification des tirages sur papier, je fais le choix de ne quasiment pas prendre de marge et de rester au plus près des frais d’impression imposés par le laboratoire de développement (CEWE). Ceci par refus d’imposer des frais cachés, hors prestation de prise de vues.